Comment devenir menuisier ?

Le menuisier est un expert du bois, qui est le principal matériau qu’il utilise pour créer des meubles, des portes, des fenêtres et d’autres types de mobilier pour les entreprises et les particuliers.
Même s’il est aujourd’hui amené à travailler avec des matériaux différents comme le PVC, l’aluminium ou le verre, le charpentier est un expert du bois. Il est chargé d’assembler des éléments comme un escalier, une fenêtre, une porte ou un faux plafond. Même si des technologies ont été introduites pour aider le charpentier dans certaines tâches spécifiques, il s’agit toujours d’un travail manuel. Il doit savoir les utiliser au doigt et à l’œil et respecter les consignes de sécurité indispensables. Il passe la plupart de son temps dans son atelier, où il crée, mais il peut aussi se rendre sur des chantiers et coopérer avec d’autres corps de métier comme les peintres, les charpentiers et les plombiers.

Le travail du menuisier

  • Les responsabilités générales d’un charpentier sont les suivantes :
  • Prendre en compte les exigences du client
  • Créer des plans
  • Sélectionner le meilleur matériau
  • Découper et assembler les différentes pièces
  • Les techniques de finition comprennent le vernis, la peinture et la laque.
  • Assemblage et installation du produit selon le plan

Quelles sont les qualifications requises pour travailler en tant que charpentier ?

La charpenterie ne tolère pas l’approximation ! Afin de produire un travail précis, prudent et artistique, le métier de charpentier nécessite une compréhension approfondie de la géométrie et, plus largement, des mathématiques. Une passion pour tout ce qui touche à l’étanchéité, l’isolation et l’insonorisation des habitations est également requise, car ces trois domaines prennent de plus en plus d’importance dans le secteur d’activité principal de la profession. Par conséquent, il doit être au fait des dernières normes et réglementations en matière de construction. Si le sur-mesure reste l’essence même de la menuiserie, la popularité du préfabriqué est attestée par le fait que les menuisiers réalisent désormais un grand nombre d’installations en série de fenêtres, portes et volets.

Un menuisier devra également posséder des compétences techniques en matière de croquis, nécessaires pour visualiser précisément le travail à effectuer. Même si les machines réduisent progressivement la charge de travail quotidienne des charpentiers, la vocation de charpentier, comme de nombreux métiers artisanaux, exige une bonne force physique et une bonne dextérité manuelle.

Le charpentier travaille généralement pour une entreprise artisanale ou une entreprise de charpenterie, qu’il peut créer s’il souhaite se mettre à son compte. Dans cette situation, il devra être un bon gestionnaire et découvrir ses propres consommateurs en améliorant son exposition et sa notoriété afin de décrocher de nouveaux projets : site internet, prospection, bouche à oreille, etc.

Le métier de charpentier est de plus en plus spécialisé, et tous les charpentiers n’exercent pas les mêmes responsabilités au quotidien en fonction de la spécialité qu’ils ont choisie au cours de leur scolarité ou de leur carrière professionnelle. Ainsi, le métier de charpentier peut inclure des postes tels que monteur, ajusteur, ou encore ébéniste et charpentier, dont les missions peuvent être similaires ou très différentes.

Formation et études

Pour devenir charpentier, il n’est pas nécessaire d’avoir le baccalauréat, et le CAP charpentier (deux ans d’enseignement) est une option populaire.

Le CAP charpentier est accessible après la classe de troisième et comporte de nombreux titres selon les spécialités :

  • Installateur de CAP menuiserie
  • Charpentier en vitrage aluminium (CAP)
  • Sièges avec CAP charpentier
  • Le CAP charpentier est un fabricant de menuiserie et d’agencement.
  • CAP arts du bois
  • CAP ébéniste (autre métier du bois avec des missions parfois similaires à celles du menuisier).
  • Le CAP n’est cependant pas la seule option pour les personnes intéressées par ce domaine. Le Bac Pro Menuisier technicien poseur prépare également de futurs menuisiers polyvalents, capables de travailler aussi bien dans les cuisines que dans les salles de bains. Menuisier ajusteur est une formation de niveau V (CAP/BEP) qui est proposée par des centres de formation partout en France. Enfin, après le CAP menuisier, le brevet professionnel (BP) de menuisier forme des artisans hautement qualifiés capables de diriger une équipe. Les diplômés du BP seront qualifiés pour assumer des fonctions d’encadrement telles que chef d’équipe ou chef de chantier.

Laisser un commentaire