Les normes à respecter pour l’installation d’un poêle à bois

Photo of author

By jeremy

Le poêle à bois présente de nombreux avantages d’installation, tant au niveau économique qu’environnemental. Sur le marché, vous pourrez le trouver en divers modèles, avec des gammes différentes. Ce qui vous permettra de profiter d’un équipement adapté à votre configuration. Toutefois, il est indispensable de bien respecter les normes pour l’installation du poêle à bois. Dans cet article, on vous propose de découvrir les normes liées à la pose d’un poêle à bois, son emplacement, les différentes distances ainsi que les diamètres.

L’encadrement des travaux d’installation d’un poêle à bois

C’est le DTU 24.2 et 24.1 qui encadrent l’installation d’un poêle à bois et mettent en place les règles à suivre. Ainsi, votre assureur peut refuser de vous indemniser si votre installation ne respecte pas les règles précédentes, lors d’un sinistre. Par conséquent, ce sera au particulier d’assumer la responsabilité de ce sinistre.

Ainsi, lors des travaux d’installation, le propriétaire devrait engager un professionnel RGE, car ce dernier détient une garantie décennale qui vous permettra de profiter d’une couverture en cas de défauts.

Les normes à respecter pour l'installation d'un poêle à bois

Que faut-il vérifier avant l’installation d’un poêle à bois ?

Il est important de comprendre que chaque appareil à un type de pose spécifique et convient à une configuration intérieure bien déterminée. Néanmoins, quel que soit le modèle choisi, il est toujours conseillé de choisir un emplacement dénué de tout encombre et qui soit spacieux.

Lire aussi   Comment nettoyer une salle de bain à la vapeur ?

Il faut savoir que d’autres critères doivent également être pris en compte pour la pose de votre poêle à bois :

  • le support ;


  • le diamètre de chaque conduit de fumisterie ;


  • la distance de sécurité à respecter.


Ainsi, il faudra impérativement se renseigner sur les règles de sécurité mises en place pour poser les conduits de fumisterie ainsi que pour le choix de son emplacement. Il faut savoir que cette réglementation est applicable, que l’installation soit faite par le propriétaire lui-même ou par un professionnel reconnu garant de l’environnement.

En outre, chaque commune a mis en place des règles d’urbanisme spécifiques. Ainsi, quelle que soit l’installation effectuée, vous devrez communiquer votre projet aux services municipaux.

Bien choisir l’emplacement du poêle à bois

Tout d’abord, il est important de vérifier que votre support présente les capacités nécessaires pour supporter les conduits du poêle à bois ainsi que sa lourdeur. De ce fait, veillez à vous assurer de la solidité du sol ou du plancher.

Ensuite, il est impératif que la superficie du sol qui entoure votre poêle soit incombustible. Pour ce faire, vous pourrez opter pour l’installation d’une plaque ininflammable, comme la fonte. Celle-ci doit avoir une façade de 30 cm et un pourtour qui dépasse de votre appareil d’au moins 21 cm. Après cela, l’installation de tout meuble doit se faire à plus d’un mètre.

Enfin, il est également indispensable de respecter une distance spécifique entre le mur et le poêle à bois pour plus de sécurité. Il faut savoir que celle-ci est déterminée en fonction du tube de raccordement. Pour un modèle de tube simple, la distance doit être d’au moins trois fois son diamètre.

Lire aussi   Ouate de cellulose ou laine de verre : lequel choisir pour votre isolation ?

Respecter les diamètres et les distances de sécurité pour les conduits de fumisterie

Pour vous assurer de respecter convenablement les diamètres ainsi que les distances pour les conduits de fumisterie, il est essentiel de différencier chaque conduite. Tout d’abord, il y a le conduit de raccordement qui doit toujours avoir un diamètre supérieur à 150 mm et une distance du mur de trois diamètres.

Ensuite, il y a le conduit de toit qui doit toujours être muni d’un chapeau pare-pluie et être positionné au-dessus du faîtage d’une quarantaine de centimètres.

Enfin, il y a le conduit de fumée qui doit être éloigné des matériaux combustibles de plus de 10 cm.

Laisser un commentaire